Les Clarisses

Tout comme la vie de sainte Claire est indissociable de la vie de saint François, l'histoire des soeurs Clarisses est profondément liée à celle des Franciscains.
La famille franciscaine est représentée par trois Ordres : Les frères mineurs, les soeurs Clarisses et le Tiers Ordre.
Claire est née en 1194, fille d'une famille de la noblesse d'Assise, elle décide de se donner entièrement à Jésus Christ en suivant l'exemple de saint François.
Elle est rapidement suivie par d'autres jeunes filles et mènent ensemble une vie de prière, de travail au service des autres et de pauvreté. L'expansion de l'Ordre est rapide à travers l'Italie, puis la France.
En 1227 1e pape Grégoire IX confirme l'assistance spirituelle de l'Ordre par celui de Saint François, puis en 1228, après avoir tenté de faire fléchir Claire, confirme le privilège de pauvreté : "Après avoir tout vendu et distribué aux pauvres, vous avez décidé de renoncer absolument à toute propriété afin de suivre les traces de celui qui pour nous s'est fait pauvre et qui est la Voie, la Vérité et la Vie. C'est pourquoi nous confirmons par faveur apostolique votre volonté de vivre en très haute pauvreté et nous vous accordons de ne pouvoir être forcée par personne à recevoir des biens."
Afin de pérenniser son action, Claire écrit elle-même la règle de son Ordre : l'Ordre des Pauvres Dames. Le 9 août 1253 le pape Innocent IV vient la visiter et approuve sa règle. Claire meurt deux jours plus tard, tenant la bulle papale dans ses mains.
L'Ordre peut être défini par pauvreté, travail, fraternité, humilité et prière. Contrairement à l'Ordre de Saint François qui vit son idéal en annonçant la bonne nouvelle sur les routes, celui des Pauvres Dames se vit dans l'accueil, le silence et la prière.
L'expansion de l'Ordre continue. A la fin du XIIIème siècle il y a 50 couvents de Clarisses en Espagne, des clarisse à Bruges, en Pologne, en Angleterre, à Chypre. A la fin du XIVème siècle on comptera plus de 400 couvents et quelques 15000 religieuses. Avec Urbain IV des règles plus souples avaient été établies, la réforme de Sainte Colette de Corbie va permettre de revenir à la règle de Sainte Claire.
En 1538  le pape Paul III approuve la fondation à Naples par la Vénérable Marie Laurence Longo des Clarisses Capucines. Entre le XVème et le XVIIème siècle, les clarisses fondent de nouveaux couvents un peu partout dans le monde : îles Madère en 1436, Mexique en 1579, à Panama, au Pérou et en Bolivie en 1639, à Manille en 1621, en Chine en 1634. A la fin du XVIIIème siècle on peut compter plus de 900 couvents pour environ 34000 religieuses.
Une période noire attend l'Ordre pendant la révolution française où tous les couvents de France vont disparaître.
Le XIXème siècle sera celui de la renaissance avec de nouvelles créations en Australie, au Maroc, en Algérie et en Terre Sainte.

Le monastère est une manière de vivre sa foi dans le silence tout en restant dans le monde. La journée des Soeurs Clarisses est faite de travaux divers, dont ceux leur permettant de subvenir à leurs besoins, de lecture et de prières, le tout entrecoupé par les offices religieux. Le couvent est un lieu de vie et de prières ouvert sur le monde. Lieu de rencontres, d'accueil et d'écoute permettant une mise en relation permanente entre Dieu et les hommes.
L'Ordre compte aujourd'hui environ 700 couvents et 17000 soeurs dans le monde. Il y en a 50 en France pour environ 750 soeurs.

Vues d'Assise : Photos prétées par l'Aumônerie catholique de l'École normale supérieure.
Texte : Michel Bonnefoy.
Réalisation du site : Vitrine-Internet.
12 Décembre 2017 22:26:01
Ecrivez-nous :